Weinberg, ou l’ombre de la guerre

Weinberg, ou l’ombre de la guerre
L’Ensemble Des Equilibres rend aujourd’hui hommage à ce compositeur de la modernité russe injustement oublié

Il est de ces figures qui semblent avoir été inexplicablement délaissées par l’histoire et privées de la gloire à la mesure de leur talent : c’est précisément le cas de Mieczyslaw Weinberg, qui laisse une œuvre immense, extrêmement variée, et surtout d’une grande qualité tant technique qu’esthétique… Une œuvre faisant de plus écho à l’histoire politique de son pays et à la tragédie personnelle de Weinberg : victime de la campagne anti-juive de 1953, incarcéré onze mois durant, il fut sauvé in extremis de l’exécution suite à l’intervention de son ami Dmitri Chostakovitch, alors influent…

Conscient de toute la mesure de l’excellence de l'oeuvre de Mieczyslaw Weinberg et à l’occasion du centenaire de sa naissance en 2019, l'Ensemble Des Équilibres et propose à ce titre sa sonate pour violon et piano N° 3.

Créé en 2006 par la violoniste Agnès Pyka, l’Ensemble Des Équilibres réunit des musiciens d’horizons différents. Variant ses effectifs en fonction des programmes, l’ensemble explore le répertoire du duo au sextuor, de la période classique à nos jours, avec une prédilection pour les répertoires inédits. Le premier enregistrement de l’ensemble a présenté la première mondiale des deux quatuors du Hongrois Sandor Veress (label Hungaroton).

Des Équilibres a été l’un des acteurs principaux de « Fondamentus » : une série de concerts en Birmanie et au Cambodge, et collabore avec des musiciens venus d’autres ensembles, comme Jan Talich, premier violon du Quatuor Talich (44 duos pour violon de Bartók paru chez Indésens) ou avec des solistes comme Fazil Say en concert d’ouverture de Marseille-Provence 2013, le jazzman Ray Lema, le Bhrams Trio ou encore le Trio Atar. L'ensemble est partenaire de la Ville de Marseille pour sa programmation « Musique en Cité(s) ». Il s’associe également au Musée de la Marine de Toulon.
 
Des Équilibres c’est aussi le dialogue entre la musique savante occidentale et des approches autres : la danse contemporaine avec Thierry De Mey ; la tradition japonaise et l’improvisation maîtrisée de Shiro Daïmon et François Rossé (Mukae, 2009) ; la musique « classique » algérienne de Nour-Eddine Saoudi (Regards croisés sur l’Algérie) ; le projet Still Point avec Ray Lema…

Interprètes :

  • Agnès Pyka / Violon
  • Laurent Wagschal / Piano

Programme du concert :

Sonate No.3 pour Violon et Piano, Op. 37 (1947) de Mieczyslaw Weinberg
1. Allegro moderato
2. Andantino
3. Allegretto cantabile

Informations pratiques :

  • Date / Heure : Vendredi 1er juin, 15h45 à 16h15
  • Lieu : Auditorium Boris Vian
  • Proposé par : Scpp et Arion Music

Autres concerts proposés par le Scpp :

Sally Nyolo contre le mariage des enfants - samedi 2 juin, 16h45 à 17h30

Concert présenté par :

Scpp et Arion Music